Accueil > UNE AUTRE PAROLE > Communiqués > Le Parti de Gauche a courbé l’échine.

Le Parti de Gauche a courbé l’échine.

par René Balme | Catégorie : Communiqués | consulté 3641 fois | 21 commentaire(s)


Le Parti de gauche a publié sur son site internet une déclaration me concernant, particulièrement ambiguë, qui m’oblige à réagir et à rendre publique la lettre de démission que je lui ai envoyée le 18 juin 2012 et qui est restée sans réponse.

Ce communiqué qui dans dans sa rédaction peut laisser entendre que j’aurai participé à la promotion d’idées racistes, antisémites ou négationnistes est parfaitement choquant et diffamatoire. Il démontre s’il en était besoin, que le PG n’a pas pris la peine de s’informer sur mon parcours militant et politique. Il ne connait rien de mes engagements contre le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme. Il ne sait rien de la politique humaniste que nous menons collectivement sur la commune de Grigny depuis plus de 30 ans.

Le Parti de Gauche a décidé de privilégier le « politiquement correct », abandonnant en cela les visées révolutionnaires dont il se disait porteur tout au long des différentes campagnes électorales qui ont jalonné les derniers mois écoulés. Il a aussi, décidé de courber l’échine face aux promoteurs de la pensée unique, préférant accompagner la campagne de dénigrement et de diffamation, à mon endroit, qui a été orchestrée par certains sites internet largement soutenus pas le monde de la finance.

En attendant que les censeurs d’aujourd’hui nous disent, demain, quels ouvrages et quels auteurs auront droit de cité dans nos médiathèques municipales, voire nos bibliothèques personnelles, je prends acte du positionnement du PG.

Il rend beaucoup moins douloureuse la décision que j’ai prise le 18 juin 2012. Je dirai même qu’il la conforte.

René Balme
Maire de Grigny
le 5 juillet 2012

  Convertir au format PDF.


P.-S.

Ci-dessous, au format PDF, ma lettre de démission.
En suivant ce lien : le discours de René Balme sur ce sujet, le 7 juin 2012


Lettre de démission

Lettre envoyée le 18 juin 2012

21 Messages

  1. LP dit :

    La réaction du parti de gauche est consternante.
    A mon sens ils commettent dans leur communiqué deux fautes majeures qui les discréditent comme parti alternatif :
    1/ prendre au sérieux des accusations relayées par Rue89, le Figaro ou je ne sais quels guignols médiatiques. Comment un parti prétendument révolutionnaire peut-il accorder le moindre crédit à ces chiens de garde de l’ordre établi ?
    2/ procéder par excommunication : dès qu’untel adresse la parole ou accepte de débattre avec un autre jugé "infréquentable", il se retrouve à son tour ostracisé.
    Ou comment se vautrer dans la "mélasse" de l’époque comme vous dites si bien.
    Le communiqué du PG montre qu’ils accordent plus d’importance à ce que la droite pense d’eux qu’à l’honneur de leurs militants les plus sincères.
    Alors, oui, Soral ou Dieudonné sont de tristes sires. Mais quand on lit ce type de prose où le PG se couche devant la pensée dominante, on comprend que ceux-là ont beau jeu de se poser en seuls vrais "rebelles antisystème", et de traiter le Front de gauche de rabatteur du PS. Quel gâchis.
    Merci pour votre action et votre courage.
    J’espère que vous allez profiter de votre nouvelle liberté pour rouvrir le site Oulala.net.
    Un ex sympathisant du PG.

  2. Stanislas Mansert dit :

    Et l’on se prend la tête à deux mains pour tenter de comprendre l’incompréhensible. Quel est ce vacarme, de quoi parle t-il ?

    Le Parti de Gauche qui, hier encore, vitupérait contre le Nouvel Observateur et ses officines, hurle aujourd’hui dans le même microphone. Il ressort de cela un bien étrange sentiment.

    La police politique du PG a tranché. Une tête, qui dépassait un peu trop et demandait que l’on passe de la parole aux actes.

    Il est facile de faire des beaux discours et d’agiter des petits drapeaux, mais c’est dans les actes que l’on mesure la vérité de la parole. Et dans cet acte, le PG nous donne à voir son inconsistance politique et la lâcheté des membres qui composent don appareil.

    Au début de « l’affaire » nous avons pensé que le « cas René Balme » était sans doute bien utile au PG pour diluer l’effet désastreux de la pantalonnade de Henin Beaumont. Mais la plaisanterie s’éternise.

    Sans doute votre lettre de démission a t-elle froissé l’orgueil des petits chefs de l’état major. Comment interpréter autrement le pitoyable communiqué du 4 juillet ? Ils auraient tant aimé que vous vous repentiez. Peu importe que vous ne soyez coupable de rien, nous sommes ici dans le théâtre des apparences. Ils vous voulaient couché, ils vous trouvent debout. Là réside votre faute.

    A cet instant précis, la couardise cède la place à la perversité, à savoir, vous rendre responsable de la rupture d’un dialogue qu’ils n’ont jamais voulu entamer. Car ces procureurs ne se sont jamais donné la peine de vous contacter pour vous écouter. Le dossier à charge est vide. Il ne résiste pas à cinq minutes d’examen, pour peu que l’on prenne ces cinq minutes. Ils ne les ont pas pris.

    L’avenir nous dira, sans doute prochainement, ce qui s’est véritablement joué ici. Pour l’instant nous nous contenterons de constater que le mirage du PG n’aura duré que trois ans.

  3. ANC dit :

    Vous avez tout mon soutien.
    Je suis militante du PG mais tres decue de la reaction de mon parti.
    Lorsque l’on veut changer la société, on devrait commencer par ne pas accepter ses pratiques les plus crapuleuses.

  4. Sophie Kirkilas dit :

    Eh bien, moi qui avais voté Mélanchon avec tant d’enthousiasme, il n’aura fallu que quelques semaines pour que je regrette ce bulletin de vote. Le communiqué du Parti de Gauche laisse sans voix ( et sans bulletin ). Cet acharnement contre vous me met profondément en colère. D’abord parce que je n’accepte pas qu’on attaque ainsi un homme respectable. Ensuite, parce qu’à travers vous le PG insulte tous ses militants et sympathisants.

    Si je comprends bien le raisonnement du PG, je ne serais qu’une brebis bêlante, un animal décérébré qui doit suivre sans discuter les injonctions du PARTI, car lui seul sait ce qu’il faut lire et écouter. En lisant le communiqué du PG je découvre que je serrais moi aussi une conspirationniste, une antisémite et je ne sais quoi d’autre, pour la simple raison que j’ai lu -et apprécié - des articles de messieurs Meyssan et Blanrue, et que comme des dizaines de milliers de personnes de par le monde je doute de la version officielle du 11 septembre.

    Le PARTI va-t-il me lapider sur la place publique pour cela ? Non bien sûr, car je ne suis pas une élue. Pour lui, je ne suis qu’une petite chose insignifiante, tout juste bonne à faire la claque dans les meetings et à voter quand on lui dit de le faire. Au mois d’avril, je pensais voter pour un leader politique, j’ai voté pour un gourou. Aïe.

    En cédant au chantage de Rue 89, le PG a peut-être pensé s’acheter une respectabilité. Il s’est juste discrédité.

    Recevez, monsieur Balme, toute ma solidarité

  5. chb dit :

    Je reprends un commentaire précédent et le fais mien :
    " Merci pour votre action et votre courage. J’espère que vous allez profiter de votre nouvelle liberté pour rouvrir le site Oulala.net."
    La chasse aux sorcières aurait alors été utile. Continuez à porter pour nous les exigences de clarification que le PG met hypocritement en avant dans son communiqué contre vous.
    En ce qui concerne les épouvantails conspirationnistes, que l’on accuse bien commodément d’être antisémites et tout ça alors que leur mouvance est justement en pointe dans sa dénonciation des pires crasses de l’impérialisme (en Syrie, par exemple, ou à propos de la « guerre au terrorisme » que le 11 septembre 2001 a déclenchée) je pense que le PG lui-même est soulagé de pouvoir vous mettre au pilori, sans éclaircir l’affaire.

    Car des clarifications, on n’en a pas eu de la part du PG trop prompt à aboyer contre Kadhafi (il faut chercher ailleurs l’écho des catastrophiques réalités en Libye). On n’en a pas eu non plus sur les responsabilités dans les attentats contre les tours de New York (bien qu’il ait dénoncé certaines des conséquences). Et le soutien par abstention au PS néo colonialiste invalide les plus beaux discours de campagne de JLM faux thaumaturge.

  6. QB dit :

    Cher Monsieur Balme,

    Vous avez tout mon soutien pour le brillant travail réalisé à Grigny et pour l’écologie politique. Ce communiqué minable de la part du PG ne voyant pas qu’il se tire une balle dans le pied devant les calomnies de faux-nez nuisibles comme O.Guyet.
    Demain, un torchon bien relayé purement à charge avec des effets de halo (vous vous êtes assis là, avez lu tel, êtes d’accord sur tel point avec tel) pourra suffire à bannir n’importe quel militant de gauche.

    En tant que militant Front de Gauche et proche du PG, je souhaiterais savoir si parmi les 22 du secrétariat national que je respecte beaucoup par ailleurs, il y a eu des opinions dissidentes, des personnes qui ont fait savoir leur opposition ou si ce communiqué est unanime ?

    Merci,

  7. rontonplon dit :

    le pg même pas encore au portes du pouvoir se comporte comme un parti ayant toutes les manettes, j’ai failli voter pour j’ai changé au dernier moment, ouf tant mieux.

  8. Disjecta dit :

    Cher René Balme,
    En tant que sympathisant du Front de Gauche, vous avez tout mon soutien. Le communiqué du PG traduit un sérieux aveuglement sur des sujets aussi importants que le 11 septembre ou la propagande déployée par des faux-nez pseudo-anars pour décrédibiliser ceux qui s’affrontent à la pensée atlantiste aliénant chaque année davantage notre pays. D’où les positions plus qu’ambiguës du Front de Gauche sur la guerre néo-coloniale en Libye ou la guerre de basse intensité menée contre la Syrie.
    Le PG dit condamner les "théories complotistes" sans être apparemment en mesure de comprendre qu’il cautionne ainsi la théorie "complotiste" du gouvernement américain. On ne serait pas étonné d’un jour les entendre reprendre l’accusation de "négationnisme" au sujet d’un Kassovitz ou d’un Meyssan. Accusation qui, en toute rigueur, se fonde sur l’inestimable document d’histoire qu’est le rapport d’enquête de la commission mise en place par Bush, commission au sujet de laquelle ses deux présidents déclarèrent, quelques années après la sortie du rapport, qu’elle fut "mise en place pour échouer".

    J’irai néanmoins contre l’avis de plusieurs intervenants, qui ne veulent plus entendre parler du Parti de Gauche ou qui regrettent leur vote pour le Front de Gauche. C’est une grave erreur et c’est de toute évidence ce que veulent les ennemis qui ont visé René Balme. Les dirigeants du PG ou du Front de Gauche ne sont pas des surhommes et ils ne sont pas les premiers à être intoxiqués par la propagande atlantiste. Beaucoup de sympathisants du Front de Gauche, par ailleurs très proches amis, ne veulent jamais entendre remettre en cause la théorie officielle du 11 septembre (ce qui a été mon cas jusqu’en 2006) ou crurent aux intentions "louables" des occidentaux en Libye. Cela n’en fait pas moins des camarades. Ce n’est surtout pas le moment de les lâcher car c’est risquer de ne les laisser plus entendre qu’un seul son de cloches, celui des atlantistes. Certes les discussions sont difficiles sur des sujets comme le 11 septembre, la Libye ou la Syrie (voire Chavez ou Castro), on se fait parfois insulter par ses propres amis. Mais, par expérience, je sais que ces discussions ne sont pas inutiles, qu’elles finissent par créer la petite brèche de doute qui fera à terme s’effondrer le mur de la propagande.

    A tous, et à vous, René Balme, ne cédons pas à la discorde, tentons de convaincre au sein du Front de Gauche et n’oublions pas que la division est de toute évidence le but recherché par Ornella Guyet et par tous les sbires de son espèce.

  9. Simone Anvoitur répond :

    "J’irai néanmoins contre l’avis de plusieurs intervenants, qui ne veulent plus entendre parler du Parti de Gauche ou qui regrettent leur vote pour le Front de Gauche."

    A quoi sert-il de condamner la position du PG et de continuer à voter pour lui ? Un parti qui s’engage dans une élection se contrefiche de ce que vous pensez. Il veut juste votre bulletin de vote.

    Quant au fait de ne pas laisser tomber les camarades du PG : rien n’interdit de fréquenter les camarades en question en dehors du parti. Et puis si vraiment ils désapprouvent la conduite des "chefs", alors il faut les débarquer. Et là pas de problème, on arrive !

  10. Disjecta répond :

    Vous faites mine de ne pas comprendre mon message. Le Front de Gauche est un outil de révolution qu’on ne peut saccager comme ça sur le prétexte que ses dirigeants ne paraissent pas très informés quant aux méthodes de propagande atlantiste actuelles. Le dernier message de Jean-Luc Mélenchon sur son blog ne fait cependant aucun mystère sur son soutien à Chavez et on a pu remarquer qu’il a défendu à plusieurs reprises Cuba. Sa sincérité n’est donc pas en cause et s’il est à côté de la plaque sur la Libye ou la Syrie, il vaut mieux regarder du côté de la propagande atlantiste lourde qui règne en France à ce sujet. Qu’on se fasse insulter au sein du PG parce qu’on trouve que Meyssan fait partie des journalistes les plus lucides sur les questions géopolitiques ne doit pas nous faire perdre des yeux :
    1/ qu’il doit bien y avoir quelques infiltrés au Front de Gauche, comme Ornella Guyet l’a été chez Acrimed ;
    2/ que le Front de Gauche est un outil essentiel pour imposer en Europe les révolutions citoyennes d’amérique du sud et qu’on ne doit pas le laisser à la merci des atlantistes, quand bien même ceux-là paraissent avoir pour le moment la main haute sur des sujets comme la Libye, la Syrie ou le 11 septembre ;
    3/ que l’objectif dernier d’Ornella Guyet et de ses pareils est de détruire le Front de Gauche par la division, objectif empruntant des voies pas franchement originales et qu’il nous appartient à tous de bien comprendre.

  11. Simone Anvoitur répond :

    Je pense avoir compris votre message, mais ne partage pas votre analyse.
    Il n’est pas sérieux de dire que les dirigeants du FdG ne sont pas très informés des méthodes de propagande. Ils ne sont pas des agneaux de six semaines, tout de même. Quant aux méthodes de propagande atlantiste , elles n’ont pas variées depuis 60 ans !

    Mélanchon soutien Chavez. C’est bien. Ça n’excuse pas son silence face au lynchage médiatique de René Balme. Oui je trouve ce silence coupable, si Mélanchon et ses copains avaient tapé un grand coup de poing sur la table à la parution du torchon de rue 89, il n’y aurait pas eu « d’affaire René Balme ».
    Comment peut-on dire que le FdG est un outil de révolution quand il se laisse intimider par la première pimprenelle venue. Ce n’est pas de cette manière là qu’ils vont, comme vous dites, « imposer en Europe les révolutions citoyennes d’Amérique du sud ».Si une minable Ornella Guyet est capable avec quelques potes, de détruire le FdG, c’est que celui-ci n’est qu’un fétu de paille.

  12. karim dit :

    Bonjour,
    Avant les élections, je m’étais permis d’envoyer un message sur ce site en précisant que monsieur Mélenchon était un imposteur, qui travaillait pour des gens qu’il insulte lorsqu’il a besoin de voix électorales. je suis content que monsieur Balme quitte ce parti de trouillards, ils se disent différents mais ils sont comme les autres , à la recherche du pouvoir et à genoux devant les lobbys. Monsieur Balme ne baissé pas votre "froc", ils l’ont tous baissé et d’autres le feront.

    PS : je ne suis pas un pro-conspiration mais je suis réaliste.
    (mr Mélenchon a-t-il combattu pour la libération de Salah Hamouri ?)
    Bravo monsieur Balme et bon courage

  13. dor dit :

    que le parti de gauche se comporte de cette façon au vu d’un article de Rue 89 qui est dans l’orbite du Nouvelobs et des socialistes que Melanchon ne cesse de critiquer par ailleurs, je trouve cela consternant et pas de bonne augure pour les combats à venir. Rene Balme peut-il encore se réclamer du Front de Gauche ou est-ce qu’on va lui interdire aussi cette étiquette ?

  14. Thomas répond :

    Esperons qu’il puisse garder cette étiquette. Cette histoire est dommageable à l’heure ou l’on doit être plus fraternel que jamais.

  15. Rita dit :

    D’abord je tiens à exprimer à René Balme tout mon soutien qu’il a depuis longtemps.
    Je suis, moi aussi, très déçue de la réaction de la direction du PG.
    Apparemment, les instances dirigeantes du PG n’ont pas pris la peine de se renseigner sur la personne ni sur l’affaire en question et se permettent de prendre position contre René Balme. Comment peut-on abandonner un candidat qui a prouvé par son action et ses prises de position que ses accusations sont complètement infondées.
    Vais-je rester adhérente au PG ?
    En tout cas, je continuerai à soutenir son action, car il n’y a pas d’autre parti qui défend ce que crois.

  16. Raphael "JahRaph" Berland dit :

  17. Jana F. dit :

    Je me disais, en adherant au PDG, que ce sera ma derniere tentative .. Derniere tentative pour militer pour un parti politique. PS : inscrite depuis 1996. J ai donne conge en 2011, apres ce cirque des primaires. Aucun projet de societe.. Les sujets societales, sans interet,, Depuis avril 2012 : PdG..Quel entousiasme, beacoup de l espoir ! Je me suis vraiment appliquee .. MAIS :Un quac sur le forum ci europe../ au mois de juin./. , menaces par rapport un militant qui a critique des cumuls des mandats de PDG. J ai serre les dents..
    Alors j ai regarde plus pres le programme Humain d abord :
    1/immigration - analyse legere
    2/politique etrangere - d accord avec l interventiom en Lybie. Syrie ? Iran ? Alors la, NON. Guerre humanitaire, non merci !
    3/dette - une position pas tres claire
    Que faire ? rejoindre Etienne Chouard !
    Salutations sinceres. Jana F.

  18. Jean Jolly dit :

    Fervent soutient du Front de Gauche, adhérent au Parti de Gauche, anticapitalisme convaincu, je suis consterné par la position de la direction du PG.

    Comme beaucoup j’ai hésité d’aller voter pour une chèvre interchangeable du PS (Pseudo Socialisme) au second tour des présidentielles, mais le désir de virer "le petit homme aux cinq cerveaux atrophiés" fut trop fort et je ne le regrette pas au regard des résultats serrés. J’ai aussi compris la nécessité d’aller combattre la présidente du FN à Hénin-Beaumont... jusque là la stratégie du FdG me semblait justifiée et appropriée.

    Ça a commencé à coincer lors du soutient à Kermel, ce qui m’a semblé excessif après les annonces de corruption, au sein du PS local, par les nôtres, puis il y eut "l’abstention dynamique" au vote de confiance pour le nouveau gouvernement, mais là encore il n’y avait pas lieu de s’affoler car ne connaissant pas la subtilité profonde de cette stratégie je me devais de faire confiance à ceux qui planchaient dessus.

    Je passe les couacs contradictoires de Jean-Luc, du genre de celui où il affirmait ne pas comprendre Chavez qui soutenait l’Iran contre l’impérialisme des USA et ses méthodes aussi brutales que vicieuses. Alors que nous savons désormais que PSA s’écroule à cause de la décision de sa direction, par l’entremise de l’actionnaire « Général Motors », de ne plus fournir les 450 000 véhicules à l’Iran. Jean-Luc vient pourtant d’apprécier son séjour au Vénézuela et la justesse d’esprit d’Hugo Chavez… Je mets donc cette erreur sur le compte de la pression subie pendant les deux campagnes consécutives.

    Mais trop c’est trop ! Si être « conspirationniste » c’est être anticapitaliste, anti-impérialiste et donc antisioniste (en ce qui concerne le gouvernement d’Israël)… Alors oui ! J’en suis un et fier de l’être.

    Je continuerai de soutenir le Front de Gauche parce que « l’humain d’abord » est ma philosophie. Continue ton combat René, tu es dans le vrai.

    NB : Un petit lien qui mérite d’être diffusé :

    http://www.dailymotion.com/video/xbaqvv_pierre-stambul-juif-francais-et-ant_news

  19. Malcom dit :

    Tout mon soutien Mr Balme. Ce qui vous arrive, hélas ne m’étonne pas.

    J’ai moi-même milité depuis mes 17 ans dans un parti trotskiste (LO) et en 2002, alors que je m’interrogeais sur l’ouvrage de Meyssan qui pointait les incohérences de la version officielle du 11.09.01, je me suis heurté à un mur, à un refus de débattre, à un refus de lire les arguments opposés à la version des néoconservateurs, heurté à des inepties reprises dans les médias capitalistes, à des rires imbéciles et en définitive, face à mes arguments, à une exclusion sans aucune explication de leur part.

    Comment des personnes qui se veulent communistes révolutionnaires peuvent-ils s’asseoir si vite sur des principes ( humanisme, débats, recherche et confrontation, liberté de parole) qu’ils prétendent défendre ?

    A l’image des médias capitalistes, ils ont repris, en refusant toute vérification, tout débat, la théorie du complot islamiste vendue par les impérialistes,

    J’en suis arrivé à la conclusion que la superstructure capitaliste est suffisamment puissante pour influencer ceux-là même qui prétendent en être les plus farouches ennemis.

    La conclusion que leur crédibilité médiatique leur importe plus que leur crédibilité politique !

    D’autre part,de part leur structure organisationnelle, ils s’avèrent incapable de se remettre en cause - 10 ans après ils refusent toute confrontation, vous ne trouverez aucune publication- par crainte de voir l’autorité de leur direction remise en cause par leurs militants. Ce qui les conduit à une mort politique, surtout pour un petit parti.

    Sur la Syrie, on retrouve la même tare. Ils reprennent à leur compte les mensonges des médias qui nous vendent les massacres commis par les terroristes de l’ASL financés par les USA, la Turquie, le Qatar, comme étant une soulèvement révolutionnaire.

    Sur la question du sionisme aussi, leur ignorance volontaire est grande car elle conforte leur préjugés médiatiques qui leur garantissent en retour une fonction, une place, une visibilité même secondaire dans ces mêmes médias.

    Bref, ces partis, sont à mes yeux complètement phagocytés par le système capitaliste. Ils jouent plus un rôle de témoignage des luttes passées de la classe ouvrière, ils appartiennent au folklore capitaliste, leur existence sert de caution démocratique au capitalisme qui se prétend le meilleur des mondes possible.

    Face aux attaques ad hominem des médias capitalistes , ils prennent peurs et leurs principes et leurs idées s’effondrent. Leurs pulsions l’emportent sur leurs raisons politiques.

    En tout cas, continuez Mr Balme, vous démontrez que même seul, on peut accomplir de grande chose en tenant ses principes et ses idéaux.

  20. Anatole un libertaire répond :

    Solidaires de René Balme

    René nous te dédions ces quelques vers

    Les libertaires restent terre à terre
    En attendant de nouveaux Vendémiaires

  21. Joel Spiggott dit :

    Suite au dernier billet de Jean-Luc Mélenchon qui parlait entre autres de Chavez, je me suis dit que ça méritait un petit commentaire d’encouragement. Mais voilà, le webmestre qui surveille le blog de Mélenchon a dû estimer qu’il n’était pas suffisamment hagiographique puisqu’il a été censuré. Mais qu’ai-je donc écrit de si déplaisant ? Hé bien ceci :

    Commentaire envoyé le 15 août 2012
    "Bonjour Jean-Luc,
    Vous dites que vous faites peur aux plumitifs et aux puissants. Peut-être... J’y ai vraiment cru au début mais je crains malheureusement que vous n’ayez ressenti les mêmes craintes quand le site Rue89 a attaqué René Balme. Par peur sans doute du "Qu’en dira-t-on", vous n’avez pas osé le soutenir. Dommage ! Je ne crois pas me tromper en disant que vous en avez déçu plus d’un dans cette affaire alors qu’il aurait fallu faire feu de tout bois contre ces chiens de garde, les anciens comme les nouveaux.
    Il semblerait néanmoins que votre voyage au Venezuela vous ait permis de vous requinquer et surtout de mieux cerner la personnalité et les positions géo-politiques d’ Hugo Chavez contre l’Empire et ses vassaux. Nous sommes impatients de vous revoir taper fort sur la table contre la fausse gauche incarnée par Hollande et Cie. Ce dernier n’avait-il pas promis de renégocier le Pacte Budgétaire ? Tu parles Charles ! Nous savions qu’il n’y aurait aucun changement par rapport à Sarkozy et cela se confirme d’autant plus avec la politique belliciste engagée contre la Syrie. Evidemment , notre cher philosophe qu’on ne présente plus, BHL, est reparti en campagne et il ne se trouve aucune personnalité politique importante pour le contredire publiquement. A moins que vous, Jean-Luc Mélenchon, ne trouviez ce courage... ? Le Parti de Gauche incarnera-t-il ce petit village gaulois osant résister à l’Empire et à sa clique propagandiste ? Je l’espère de tout coeur."

    Voilà ce qu’il en coûte à ceux qui osent mentionner le cas de René Balme ou de la Syrie sur le blog de Mélenchon ! Une belle censure nette et sans bavures ! Ou presque... Bref, on ne m’y reprendra plus avec le Parti de Gauche.


Dans la même rubrique

Tous les articles publiés dans cette rubrique

1 / 15 next