Israël : le sort méconnu des prisonniers palestiniens

Le mardi 26 février 2013, un groupe armé issu du Fatah tirait une roquette sur Ashkelon en “représailles” à la mort d’un détenu palestinien en Israël, décédé à la suite de “tortures”. Cette attaque le révèle, la question des prisonniers palestiniens reste un obstacle majeur à une paix durable et peut à tout moment mettre le feu aux poudres. Détenu pendant six ans en Israël, l’étudiant franco-palestinien Salah Hamouri revient sur ses conditions de détention.

01.03.2013

Liliane Charrier

Le 18 décembre 2011, 550 prisonniers palestiniens sont relâchés dans la foulée de la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit, en vertu de l’accord d’échange conclu entre Israël et le Hamas. Parmi eux, un étudiant franco-palestinien, Salah Hamouri, condamné à sept ans de prison pour “intention de préparation d’un attentat” contre l’ancien grand rabbin Ovadia Yossef. S’il ne dissimule pas son soutien inconditionnel à la cause d’un Etat palestinien, Hamouri …/…

Comments are closed.