Une Etoile Noire au Cœur de Feu : Franca Maï

Jacques RICHAUD

« 13H18, un mercredi 8 février 2012 Je suis partie aujourd’hui. J’ai rejoins le soleil qui brille et la lune ricanante. Sachez que je vous protège de leurs clartés lumineuses : Je vous aime…Fuck la mort – Franca Maï » (1)

A la fée de vingt ans…

Une Etoile Noire au Cœur de Feu : Franca Maï

Il y a un an, le 8 février 2012, s’est éteinte une Etoile Noire au Cœur de Feu… Elle se nommait Franca Maï… Puis un mardi de février, en Normandie, un glissement d’air est passé sur le chagrin de ses proches… Pensée pour Elle…

Franca, ‘La Singulière’.

C’est ainsi qu’elle s’était désignée, là ou persiste la trace d’elle (1-2-3)
A l’instant où elle a du dire ‘Je suis prête’,
Elle a rajouté ‘Je vous aime’
Et aussi ‘Fuck la mort’, sans majuscule…

Elle s’était voulue :

Un temps actrice, et même vampire dans l’univers de Jean Rollin… ‘Fascination’… Voyageuse au Mexique, pays des chiens jaunes et des rites funéraires macabres et joyeux à la fois… Chanteuse rockeuse, un temps court… Réalisatrice de films carnassiers, période …’Fatale Morgana’…

Au passage du millénaire, c’est l’écriture qui la saisit, entre romans et web magazine, elle ne la quittera plus… Le « Blog de Feu » de Franca est un champ de braise empli de mines et de pépites.

C‘est l’écrit qui révèle ‘la Singulière’, le mot lui convient, très exactement : Momo qui Kills, Jean-Pôl et la môme caoutchouc, Speedy Mata, L’ultime tabou, Pedro, L’amour carnassier, Crescendo… Et…Et…
Et aussi un grand nombre de ‘Nouvelles’ : Mater dolorosa, La ligne blanche, Flash de lucidité, Quicky, Soleil aveuglant, Le clochard ricanant… Et bien d’autres ; et des poèmes aussi… Autant de textes qui écorchent, dissèquent, essorent, les plaies du monde.

Des paroles encore, données ou empruntées , à ceux que l’on voudrait faire taire ; les Cesare Battisti, Tristane Banon , Nathalie Ménigon, Jean Marc Rouillan, et d’autres …/…

Comments are closed.