489 milliards de cadeau de Noël pour les banques

La banque Centrale Européenne, qui comme chacun ne le sait pas est totalement indépendante du pouvoir politique – et donc sous contrôle des marchés – vient de débloquer 489 milliards d’euros pour renflouer 523 établissements financiers européens. Les taux accordés à ces petits chanceux sont de 1%.

A la question de savoir d’où proviennent ces 489 milliards, la BCE se garde bien de répondre au prétexte de ne pas fournir d’armes à la spéculation.

La planche a billet a du tourner en même temps qu’elle a du piocher dans ses réserves et dans une partie des fonds en provenance du FMI.
Pendant ce temps là, dans la zone euro, nous rappellerons que les déficits continuent à se creuser, les dettes sont en constante augmentation, les plans d’austérité se multiplient et certains pays sont au bord de la faillite.

Rassurons-nous, les banques européennes, elles, ne se sont jamais aussi bien portées et la BCE vient de leur donner le moyens d’augmenter leur bénéfices. Elles pourront prêter de l’argent à la Grèce, par exemple au taux de 7 ou 8% alors que la BCE leur a prêté l’argent à 1%.

Et tout cela sans qu’aucun élu du peuple n’ait son mot à dire. Ni Sarkozy, ni Merkel non plus, ru reste ! D’ailleurs, on ne les a pas entendu protester contre ce petit arrangement entre financiers sur le dos des contribuables et des États.

Le monde de la finance à de beaux jours devant lui si l’on ne redonne pas le pouvoir aux élus et au peuple.

Comments are closed.